Présentation des Apatrides anonymes

Depuis le début des années 2000, les Apatrides anonymes (AA) organisent des actions et produisent du matériel de sensibilisation et de dénonciation des politiques canadiennes en matière d'immigration et de sécurité nationale, et contre le racisme sous toutes ses formes. Groupe d'affinité indépendant, les AA ont visé particulièrement le gouvernement Harper dans les dernières années. Notre approche est à la fois critique et sarcastique, comme vous pouvez le constater dans notre section Téléchargements.

Nous avons déployé des banderoles à différents endroits stratégiques de Montréal et lors de grandes marches pour les droits des sans-statuts. Nous avons produit des dépliants, des journaux, des affiches, des collants et des flyers que nous avons distribué lors de divers événements et un peu partout à Montréal. Nous avons organisé plusieurs soirées bénéfices culturelles et d'éducation populaire. Lorsque la lutte contre les certificats de sécurité battait son plein, nous avons effectué un sondage auprès de centaines de personnes dans la rue pour les sensibiliser aux lois sécuritaires et à leurs conséquences sur des milliers de leurs concitoyens. En 2005-2006, nous avons créé et présenté dans différents lieux, dont le salon du tourisme, une simulation théâtrale sur le thème des déportations. Nous en avons d'ailleurs fait un court-métrage.

En 2007-2008, nous avons visé, par diverses actions, les différents acteurs de la chaîne de répression qui mène à la déportation : les personnes responsables des politiques gouvernementales ainsi que certaines corporations privées qui en profitent, comme le directeur des renvois à l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ou les actionnaires d'Air Canada. Nous avons collaboré activement avec le Réseau de la Commission populaire, en particulier pour la campagne Retour au bercail, qui a réussit à ramener Abousfian Abdelrazik au pays en 2010.

Nous avons organisé, en 2010-2011, la campagne des Ostie d'raciss pour dénoncer les personnalités et les organisations racistes au moyen d'un dépliant, de collants, d'affiches, d'un sondage par internet et même d'un gala ! Nous avons parodié deux vidéos de recrutement du SCRS en 2011 et 2014. En 2012, nous avons diffusé, sous forme de menu de restaurant (!), un condensé des politiques racistes et sécuritaires du gouvernement conservateur.

Récemment, à l'occasion des élections fédérales, les AA ont produit un flyer qui présentait le bilan conservateur en matière d'immigration et de sécurité nationale, le silence des autres partis et nos revendications (voir plus bas).

Depuis 2009, nous présentons à chaque deux semaines une chronique d'actualité à l'émission En profondeur, sur les ondes de CKUT-McGill 90,3 FM - voir la section Chroniques radio.

Dans les prochains mois, nous allons continuer de maintenir la pression et poursuivre notre travail d'éducation populaire sur les problèmes profonds du système d'immigration canadien et sur les conséquences concrètes de ses politiques sur les immigrant-e-s, les réfugié-e-s et les sans-statut.

Le Canada s'est transformé rapidement dans les dernières années: il est un pays de plus en plus restrictif, répressif et raciste à l'endroit des personnes migrantes, ciblant en particulier les demandeurs-euses de statut de réfugié qui sont les immigrant-e-s les plus précaires. Cette dérive doit être stoppée au plus vite! Un statut pour tous et toutes!

***À noter que les AA ne reçoivent aucune subvention gouvernementale.

Nos revendications

Les Apatrides anonymes ont diffusé, à l'occasion des dernières élections, un bilan des politiques en matière d'immigration et de sécurité nationale du gouvernement conservateur. Nous y avions inclus des revendications pour éliminer les différentes mesures répressives et racistes adoptées par le gouvernement Harper, mais d'autres aussi pour transformer notre approche collective à l'égard des migrant-e-s qui sont au Canada et ceux et celles qui veulent y venir.

Au-delà du programme spécial pour les réfugié-e-s syriens-nes, le récent changement de couleur à Ottawa n'annonce rien de bon pour renverser les politiques fédérales.

  • Naturalisation de toutes les personnes migrantes en territoire canadien
  • Fin des détentions et abolition du régime de double peine
  • Abolition des certificats de sécurité
  • Accès universel aux services publics, peu importe le statut
  • Abolition du SCRS
  • Annulation des législations antiterroristes, dont la loi C-51
  • Abolition des entraves à la libre circulation des personnes (liste des pays sûrs, listes d'interdiction de vol, etc.)
  • Cessation immédiate de toute forme de révocation de citoyenneté ou toute démarche visant cet objectif
  • Adoption de démarches pro-actives pour l'accueil accéléré des réfugié-e-s dans le cas de situation d'urgence
  • Arrêt immédiat de la collaboration et, surtout, de l'échange d'information sensible avec d'autres gouvernements
  • Déclenchement d'une enquête publique indépendante sur la collaboration directe ou indirecte du Canada à la torture